Prise en charge du psychotraumatisme

 
Je suis formé à la prise en charge du psychotraumatisme à l’Université Paris VII ainsi qu’à l’École Française de Psychothérapie EMDR.

 

Le psychotraumatisme

 

« Ma blessure a enfoncé dans ma chair les roses du soir de mai où j’ai été blessé.

Je sens, je vis avec le cœur que j’avais alors…

Je me redis ; il avait vingt ans : il était officier dans un corps d’attaque.

Une blessure l’avait tourné ensuite vers la poésie.

Aurais-je fait de ma vie une urne pour recueillir mes cendres ?  »

(Joë Bousquet)

Un psychotraumatisme apparaît à la suite d’un événement ayant menacé l’intégrité (physique ou psychique) d’une personne, qu’elle ait été victime, témoin ou acteur. Il est lié à un vécu traumatisant sur le plan psychologique, un stress inassimilable, tel que par exemple une agression, un accident,  la confrontation à des scènes de guerre, l’annonce d’une maladie, une hospitalisation… L’expérience traumatique est souvent décrite par les patients comme un vécu d’effroi.

Tout événement grave n’entraîne pas forcément un psychotraumatisme. C’est l’apparition de symptômes plus ou moins visibles, quelques jours, mois, ou années plus tard, qui caractérise le trouble.

 
shutterstock_196447682

 

Les signes du psychotraumatisme

Il peut arriver que la victime d’un psychotraumatisme n’ait pas conscience de son trouble, les symptômes pouvant s’avérer insidieux. Parfois, c’est seulement après plusieurs années que celle-ci s’en rend compte, car elle a appris à vivre avec. Pourtant sa vie est parasitée par divers symptômes depuis l’évènement traumatique.

Les signes les plus courants du psychotraumatisme sont:

  • Une reviviscence de l’expérience traumatique d’une manière assez répétitive: cauchemars récurrents en lien avec la scène traumatique, envahissement de la conscience à l’état de veille, souvenirs qui reviennent sans cesse…
  • L’adoption de conduites d’évitement (consciemment ou inconsciemment) par rapport à tout ce qui pourrait rappeler de près ou de loin l’événement traumatique, mais également l’apparition de fréquents états d’hypervigilance (être aux aguets) en l’absence de danger imminent…
  • D’autres  symptômes comme : une perte d’intérêt pour la vie, perte d’énergie, insomnie, dépression, des idées noires, fatigue, irritabilité, anxiété, conduites violentes, troubles du caractère, addictions (alcool, drogue, jeux, sexe  etc.), divers symptômes physiques…
  • Parfois une perte du lien avec le monde qui nous entoure, la société se traduisant par une perte d’emploi, une incapacité à vivre en collectivité, un isolement….

Un traitement du psychotraumatisme est possible, permettant un retour à une vie plus apaisée.

La thérapie EMDR est indiquée dans le soin du psychotraumatisme. Parfois quelques séances suffisent pour soigner les troubles.

 

cache_3233433