Approche transpersonnelle

 

Selon nombre de traditions spirituelles et médecines traditionnelles du monde, l’homme est un être dont la réalité dépasse celle d’un corps physique dense pour englober également des dimensions plus subtiles (en particulier énergétiques, émotionnelles et spirituelles).

Nous serions en réalité le point de rencontre de tout un ensemble de dimensions qui concourent à faire de nous ce que nous sommes. Ainsi par exemple, au-delà de l’influence de notre vécu, du milieu dans lequel nous avons baigné et de notre inconscient individuel, nous sommes liés à une infinités de facteurs englobant notamment l’histoire de nos ancêtres ou l’influence de l’inconscient collectif de notre espèce.

Je suis en accord avec cette conception de l’être humain.

L’espace de thérapie que je propose constitue un espace où ces éléments pourront émerger et dans lequel je vous accompagnerai pour éliminer ce qui vous empêche d’avancer dans votre vie. Cette conception est en phase avec l’approche transpersonnelle du soin.

 

shiva-shakti

 

L’approche transpersonnelle: une définition

L’approche transpersonnelle est née aux Etats-Unis dans les années 1970, de la rencontre de chercheurs comme Abraham Maslow ou Stanislav Grof mais les psychanalystes Carl Jung ou Roberto Assagioli, peuvent également être perçus comme des initiateurs de ce mouvement.

 

StanGrof_large

Stanislav Grof

« Transpersonnel » signifie « au delà du personnel », c’est-à-dire que cette approche s’intéresse aux dimensions de l’être au-delà du masque de la personnalité. Elle considère l’homme comme étant un être multidimensionnel baignant dans un univers lui-même multidimensionnel et infini.

Cette approche intègre aux découvertes de nombreuses courants psychologiques, les données philosophiques des grandes traditions spirituelles, ainsi qu’une étude approfondie des états modifiés de conscience.

L’approche transpersonnelle: rencontre avec Bernadette Blin, fondatrice de l’IRETT (Interview et réalisation de Julien Boyer)